4th Open Chess Tour : "vous devriez lire le blog de cette féministe"

Publié le par Chouia

Le troisième jour de l'Open tombe le dimanche de Pâques, et il me faut pas mal de courage pour renoncer à la tentation d'une grasse matinée, puis d'un déjeuner en famille.

 

J'ai résisté, mais ce n'est pas le cas de tout le monde...quelques joueurs ont en effet annoncé leur forfait pour cette ronde....parfois aussi pour...l'ensemble du tournoi, ce qui a eu pour effet de créer un exempt.

Merci pour lui....

 

Ayant consulté les appariements le matin même sur le site du canal St Martin, je me prépare à jouer avec les blancs contre mon voisin Vojislav Stojanovic 1729.

 

Jusque là, pas de problème. 

 

Mais voilà qu'avant le début de cette 4ème ronde, Xavier, dont la faconde n'est plus à démontrer, m'affiche direct en se mettant soudain à parler...de moi ?!

Et que raconte-t-il à l'ensemble des joueurs présents (au micro, hein, pour que nul n'en ignore...) ? que Guy (joueur de mon club), voyant que nous étions appariés, aurait préféré rester chez lui plutôt que de jouer contre moi...

A cet instant, j'avoue ne pas savoir quoi en penser...toutes les interprétations sont possibles. Toujours est-il que certains adoptent illico la pire (et, connaissant Guy et moi, la plus improbable) des explications, à savoir que je suis tellement désagréable à jouer que même les joueurs de mon propre club préfèrent faire forfait plutôt que de m'affronter !

 

Sympa...

 

Mais bon, même pas mal (je suis habituée aux ragots sur mon compte, et celui-ci n'est vraiment pas parmi les pires !), je me concentre sur la partie à venir, et je fais bien, parce que de Vojislav, pour l'avoir joué il y a quelques années à l'Open de la Toussaint d'Evry, je connais le jeu positionnel et difficilement attaquable à mon niveau.

Et naturellement, tout se passe comme je le craignais : j'ai en face de moi une forteresse que je ne sais par quel bout prendre....moi qui ne manque d'ordinaire pas d'idées (certes parfois imprudentes, mais bon...), là, je reste sèche.

Je ne comprends pas son plan, je n'arrive pas à en construire un moi-même.

Il n'attaque pas, il attend simplement une faute de ma part.

Au 22ème coup, je joue une imprécision, m'en rends compte, en oublie de noter mes coups, bref, c'est l'effondrement.

 

1/4...pas terrible.

 

Vojislav, fatigué lui aussi, n'analysera pas.

 

A l'issue de cette 4ème ronde, je commence à me demander si, moi aussi, je n'aurais pas mieux fait de faire comme Guy, quand un évènement inattendu va me mettre en joie.

 

Car figures-toi que la veille, Olivier Delpech, un ami échiquéen de longue date http://chouia-au-pays-des-echecs.over-blog.fr/article-26435635.html, m'avais demandé de saluer de sa part un ami à lui, Raymond Delerme, qui était présent. Et voilà que Siegfried, qui le connaît également, veut me le présenter...

 

Raymond est très aimable.

Après les salutations d'usage, il me recommande, en tant que joueuse, la lecture du "blog de cette féministe, Chouia, c'est très bien écrit, vous savez, très incisif, la langue est fluide et coule de source, un vrai régal...", et le voilà parti dans un dithyrambe enflammé, on ne peut plus l'arrêter...Siegfried se régale et me lance des regards amusés, quant à moi, je tente en vain d'interrompre ce monsieur pour lui expliquer que....enfin, ...je connais ce blog...

Mais il faut bien reconnaître qu'il est très difficile d'arrêter Raymond quand il est sur sa lancée.

Son enthousiasme m'émeut d'ailleurs beaucoup, d'autant plus que je ne peux que difficilement mettre en doute sa sincérité, puisqu'il ne sait pas qui il a devant lui...

 080420121278Après avoir fait l'éloge de mon blog, voilà qu'il aborde les supputations quant à son auteur : "je m'imagine une journaliste à la retraite, une littéraire, assurément, un écrivain peut-être....savez-vous qu'une fois, au Canal St Martin, j'ai vu une vieille dame qui aurait pu être elle, comme je n'ai pas osé l'aborder directement, j'ai crié "Chouia", mais elle ne s'est pas retournée, ce n'était donc pas elle, j'ai été très déçu !".

Raymond s'interromps pour reprendre son souffle après cette longue tirade, et Siegfried, farceur, en profite pour lui demander si "ça lui ferait plaisir de rencontrer cette dame, parce que lui la connaît très bien, il peut arranger ça".

 

...hilarité générale quand Siegfried lui révèle la vérité...

 

...une belle rencontre, qui, à elle seule aurait pu justifier d'avoir pris la peine de me lever...

Raymond, merci pour ce beau moment en votre compagnie.

 

L'heure tourne, après quelques parties de loisir (et en chansons) avec le jeune Yann, venu accompagner son père, mais à qui jouer manquait un peu (et d'ailleurs, il jouera une ronde avec l'exempt), après avoir pris les portraits de quelques titrés ayant fort aimablement accepté de poser dans le hall, me voilà prête à affronter Bérénice Hiverlet 1080 avec les noirs.

 

Bérénice est venue avec ses deux frères. Elle fait partie des enfants coachés par Thomas Lemoine, et est une adversaire très coriace et précise, qui ne lâche rien.

Tout comme mon jeune adversaire de la ronde 3, même en nette infériorité matérielle, elle n'abandonnera pas. Elle ira même jusqu'à me proposer à mi-partie (et avec un son plus beau sourire) une nulle que mon coeur de maman aimerait bien accepter, mais que ma raison de joueuse me fera refuser.

Ensuite, elle fera tout pour provoquer le pat. La fatigue (et aussi un peu l'agacement, il faut bien le dire...) aidant, j'aurai bien du mal à ne pas commettre la faute qu'elle attend, je raterai un mat, mais finirai par la mater au 61ème coup.

 

2/5, que ce tournoi est donc difficile....

 

Il reste encore deux rondes à jouer, il me faut encore 1 point supplémentaire pour atteindre mon objectif.

 

Ca me semble réalisable, mais...c'est ce que nous verrons dans le prochain article, cher lecteur.

 

070420121246.jpg

 070420121253.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Philippe-Brochet.jpg080420121275.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques portraits de V.I.P : Kamran Shirazi, Namig Guliyev, Philippe Brochet (à la buvette avec Jacky), et Todor Todorov, venu en visiteur.

 

Merci à eux.

Publié dans mes tournois

Commenter cet article

Jeanne 15/06/2012 13:24


MDR! merci de cette bonne tranche en forme de portemanteau.