Garry Kasparov invité aux "28 minutes" d'Arte : "Poutine va perdre le pouvoir"

Publié le par Chouia

Les "28 minutes" d'Arte, c'est ma petite parenthèse de fin de journée, cher lecteur.

 

Chaque soir, à 20h00, pendant que certains présentateurs de journaux télévisés déversent leur info formatée, et que "plus belle la vie" endort le bon peuple avec son sirop marseillais, Élisabeth Quin m'offre un entretien avec un invité-surprise, puis un débat avec des interlocuteurs au regard décalé, une mise en perspective, et des rubriques décapantes, dont l'amusant "Intox/désintox"  qui tacle les élus sur leurs "contre-vérités" imprudemment affirmées lors de leurs interventions publiques.

 

Tout ça est vif, pertinent, et très rafraîchissant, en des temps où tout porte tout de même à désespérer de médias plus préoccupés d'audience que de débats sur le fonds.

 

Hier soir, donc, comme souvent, j'ai dégusté avec délices une interview de...Garry Kasparov.

Tu l'auras deviné, cher lecteur : ce n'est pas en qualité de joueur d'échecs que ce grand monsieur était invité, mais bien pour son engagement politique en tant que leader du mouvement « L’autre Russie ».

 

N'empêche...

 

Le titre du l'ouvrage qu'il vient de faire paraître « Poutine, échec et mat ! », nous indique assez la détermination qui anime actuellement le Kasparov militant, tout comme elle anima naguère le Kasparov compétiteur.

 

Alors, pour une fois qu'un joueur d'échecs se fait connaître autant pour ses qualités humaines que pour ses performances sur l'échiquier, ça valait la peine de le saluer !

 

Parce que là non plus, c'est pas gagné !

 

Publié dans billet d'humeur

Commenter cet article